Skip to content

Interview Power 96.1

12/02/2014 | Radio | no comments

kll

Les membres du groupe ayant quelques jours/semaines de repos, l’actualité se fait un peu plus rare en ce moment !

Malgré tout, Hayley est allée à Atlanta pour une émission de radio.

Elle parle brièvement des futurs plans de Paramore (Parahoy et Monumentour) mais aussi:

A propos de Taylor et Jeremy: « Je vais vous la jouer dramatique en disant que je viens d’une famille décomposée blablabla, j’ai deux demi-soeurs, j’ai 7 ans d’écart avec ma première soeur, donc j’ai été comme une fille unique pendant un moment. donc j’ai toujours adoré avoir plein de mecs avec moi, que je considère comme des frères, on a connu des bons et des mauvais moments, on s’engueule, mais on tient tous aux uns et aux autres. »

La dernière dispute du groupe: « En général quand on s’engueule c’est quand on discute des prochains plans ou des shows. Et ça tourne un peu en rond pcq un de nous 3 dira qu’il ne sait pas trop ce qu’il veut faire, puis les deux autres essaient de convaincre, et au final on se retrouve tous à être super enthousiastes par ces projets. Il n’y a rien de dramatique dans nos disputes maintenant, ça se finit toujours de manière agréable. Et heureusement, pcq on a eu notre lot d’engueulades par le passé. « 

Tatouage: «  On a un tous les trois le même tatouage. Ce sont ses trois barres qui nous représentent donc tous les trois. La raison pour laquelle on a décidé de se faire ce tatouage, parce que ces barres à la base peuvent être dans un endroit négatif, mais les contours noirs les protègent. Ces contours représentent nos amis, nos familles, notre équipe en tournée... »

Les meilleures chansons à jouer en live: « En ce moment je dirais honnêtement que c’est « Ain’t It Fun », et pas juste parce que c’est notre nouveau single. En général, ça nous prend un peu de temps avant de vraiment s’amuser avec nos chansons quand on commence à les jouer parce qu’il faut qu’on se familiarise bien avec en live. Par exemple pour « Misery Business », c’était dur au début, au niveau de la respiration, du débit des paroles, pour faire tout ça tout en bougeant dans tous les sens. Par contre sur « Ain’t It Fun », c’est très dansant, on s’éclate, et on n’a pas l’impression d’avoir à fournir beaucoup d’effort dessus. Je sens cette chanson à chaque fois. »

Le clip de « Ain’t It Fun »: « On s’est éclatés. Maintenant quand on pense à faire un clip, on a vraiment envie de s’amuser, et qu’on veut regarder plus tard et que ça rappelle de bons souvenirs; sans vouloir toujours chercher à être profond et avoir le meilleur scénario. A la base on voulait faire des vrais records du monde, et au final on a opté pour des petits records plus amusants; mais même s’ils paraissent faciles, ce n’était pas évident du tout ! Il faut vraiment penser à des trucs ridicules pcq sinon la plupart des records ont déjà été faits. Un des paris des plus difficiles pour moi était de faire plusieurs fois la roue avec des grosses bottines. C’est dur! On a déjà battu mon record d’ailleurs. »

Les fans: « On a fait des tonnes de rencontres et il y a plein d’histoires à raconter; mais je dirais que ce qui est fou c’est qu’en ce moment on joue dans des grosses salles, et dans les premiers rangs, je vois des personnes qui viennent à nos concerts depuis 2005. Une des histoires que je peux raconter d’ailleurs, c’était quand on était à Nashville sur notre dernière tournée Self Titled Tour, quand le rideau est tombé, on a vu des centaines de personnes tenir des feuilles sur lesquelles était marqué « Welcome Home Paramore » (« Bon retour chez vous Paramore »). Rien que d’en parler, j’en ai la chair de poule ! C’était fort de revenir chez nous, de montrer à nos amis et nos familles où on en est arrivés, surtout après 3 ans de doute; et de voir ça c’était vraiment un beau moment. »

Share Our Post

  • Delicious
  • Digg
  • Newsvine
  • RSS
  • StumbleUpon
  • Technorati
  • Twitter

Related Posts

Comments

There are no comments on this entry.

Add a Comment