Skip to content

brand new eyes

CAREFUL

4e single extrait de l’album.
Clip

>> En juillet 2009, on découvre pour la première fois la chanson, en version instrumentale.

>> Hayley:C’est une des premières démos venant de Josh que j’ai reçues, pour le nouvel album. Il avait enregistré les guitares et avait accompagné ça avec de la fausse batterie; je pensais que ça n’allait pas aller. Ha! Il a même écrit la mélodie pour la partie scandée à la fin du refrain, vous savez, quand je répète « more » un milliard de fois. A l’origine, le mot était « Woah », évidemment (on adore ce mot). Le rythme pour le refrain s’est fait en 5 minutes, mais je n’avais aucune idée de quelles en seraient les paroles. Ce sont plusieurs mots qui me sont venus comme ça. Un mois plus tard, quand on a tout rassemblé pour les couplets, on a pû en conclure que la chanson parlait du fait que je pense que vivre à fond fait prendre des risques.
(Alternative Press, octobre 2009)

 

>> Josh: J’ai composé cette chanson dans mon salon. Je m’ennuyais un peu, parce que personne n’était à la maison; alors j’ai commencé à jouer un petit truc. Je voulais faire une chanson assez « heavy ». Hayley avait déjà un vers, l’a chanté, mais je ne trouvais pas ça si bien que ça. Mais en fait, j’ai trouvé ça génial après.
Hayley: Ca montre qu’il ne faut pas être trop prudent. J’ai réalisé à quel point c’était important de prendre des risques. Il y a des moments où il faut faire le grand saut. Il faut s’extérioriser et le faire pour nous même.
(Big Cheese, novembre 2009)

 

>> Hayley: Une phrase dit « The truth never set me free, so I’ll do it myself » (La vérité ne me rend jamais libre, alors je le ferai moi même). Là, on est toujours jeunes et en même temps c’est difficile pour nous de se mettre à la place des autres de notre âge sur certains points. Quelques uns de nos amis vont toujours au lycée, ou d’autres restent chez eux et se demande ce qu’ils vont faire. Certaines personnes attendent que tout leur tombe dessus. Il faut savoir prendre des risques pour trouver ce que tu veux vraiment…
(Kerrang, mai 2009)

 

>> Pour diverses raisons, j’ai vécu dans mon coin pendant une bonne partie de mon adolescence. Je me suis renfermée sur moi-même pour garder des liens avec un nombre limité de personnes. Je pensais que je resterais à leur côté si je faisais ceci ou cela. Depuis, je me suis libérée et j’ai suivi mon coeur au lieu de chercher à suivre les autres. Quand je vois des gens proches de moi qui s’emprisonnent comme moi je l’ai fait, ça me brise le coeur. Parfois je me demande pourquoi c’est si compliqué de se reprendre en main et de regarder en dehors de son petit monde. Sortez et allez à l’aventure. Profitez de chaque seconde. J’ai une chanson préférée qui parle de ça, « One Life, One Chance » de H2O. Et maintenant, je peux chanter ma propre version.
(Livret BNE, 2009)

 

>> ce que j’ai vécu la nuit dernière a un rapport avec la chanson « Careful ». il y a le monde énorme dehors, qui est composé de plein d’êtres humains, qui vivent et respirent à leur façon chaque jour. pour la plupart, on se sent perdus, confus et bizarres. mais et alors ? on a assez peu de temps pour être jugés, et on se protège trop soi même parce qu’on a peur des gens ou des choses inconnues. la dernière chose que je voulais dire, c’est qu’on devrait se lâcher, courir dans les rues au nom de « l’amouuuur ». ce que je veux dire, c’est que la personne devant laquelle je me trouve dans la file d’attente de starbucks a aussi une histoire, comme moi… et selon les moments, on pourrait apprendre une ou deux choses de ces expériences. c’est facile de rester cloitré chez soi, de fermer sa porte, et dire que la vie que vous avez vous convient… mais essayez de faire quelque chose de différent une fois de temps en temps pour que vous soyez capables de vous dire que vous avez pris le risque de vous faire aimer.
Hayley, Livejournal (17 avril 2011)

>> C’est la chanson de la discorde entre Josh et Hayley, quelques mois après son départ, Josh a dit lors d’une interview:

Je n’avais pas l’intention d’évoquer Paramore, mais il y a quand même quelque chose qui m’a marqué. Dans la chanson de Paramore « Careful », il y a ces paroles: « the truth never set me free, so I did it myself », et vous avez dit que vous ne vouliez pas qu’elles apparaissent sur « brand new eyes », car elles contredisent votre foi. Alors comment avez vous réagit quand vous avez quand même gardé ces paroles ?
Paramore clamait être un groupe chrétien, et ensuite a écrit ces paroles. Ca contredit notre foi. Hayley a toujours dit qu’à la base elle voulait dire « your truth never set me free », mais bon. Si elle voulait dire ça, pourquoi elle n’a pas changé ? C’est vraiment une vieille excuse. Ca m’a saoulé, et c’est évidemment une des nombreuses raisons pour lesquelles moi et Zac sommes partis. On ne pourrait pas être plus heureux maintenant.

Vidéos: Philadelphie (Octobre 2009) // Atlanta, Honda Civic Tour 2010 // Montréal, Warped Tour 2011 // FBR15, septembre 2011

 

IGNORANCE

1er single extrait de l’album, sorti le 7 juillet 2009
Clip

> Le groupe a joué ce morceau pour la première fois en live lors de leur tournée avec No Doubt en mai 2009, bien avant la sortie de l’album.
Le lendemain du premier show, Hayley a posté les paroles sur le Livejournal.

Josh: J’ai composé la musique en Chine. Je rendais visite à des orphelins et c’étais assez déprimant. Il y avait une guitare acoustique, et un soir je l’ai prise pour jouer quand j’ai eu du temps libre. J’ai composé une chanson assez triste à ce sujet. Mais quand je suis rentré chez moi, on avait besoin de morceaux plus énervés, j’ai rendu la chanson plus agressive, ce qui est assez étrange en fait.
Hayley: Les paroles parlent d’elles-même. J’ai emmené la chanson chez moi, et les paroles finales sont les premières qui me sont sorties. Je n’ai pas eu à bosser dessus ou de faire des modifications. Tout était déjà là.

Big Cheese, 2009

Si j’ai appris une chose, que ce soit dans la vie, par rapport à mes parents, Dieu, mon expérience… c’est qu’il FAUT être ouvert d’esprit. Il faut accepter les défauts des autres, leurs différences par rapport à nous. Il faut aussi savoir accepter sa propre différence. Qui a dit qu’on avait raison ? Qui a dit qu’on était un standard que tout le monde doit suivre. Parfois les amis deviennent des ennemis, mais c’est encore pire quand ils deviennent des étrangers.

Livret BNE – 2009

 

> « Quand j’ai voulu faire part de mes paroles aux mecs, je marmonnais. Mais Taylor était à côté de moi, et il a réussi à tout entendre. Il m’a lancé un regard assez féroce, comme s’il allait me tuer, et m’a demandé « Tu voudrais bien me parler de ses paroles? ». J’ai couru aux toilettes, j’étais super nerveuse. Puis on a fini par parler pendant 2 heures et on a mis à plat pas mal de choses qu’on avait sur le coeur. Cette chanson a sauvé notre groupe. Elle est un peu haineuse, mais il y a pas mal d’espoir aussi, et c’est important. Ca montre qu’on n’est pas des ados superstars. »

The Guardian, novembre 2010

Depuis le départ de Josh et Zac, lorsque Paramore joue cette chanson en live, Hayley évoque cette chanson comme étant « l’hymne de leur soap-opéra », ou encore:

Faisons en sorte que cette chanson soit un pense-bête pour se dire que ce genre de situation n’arrivera plus jamais »

Billboard, 2012

MTV Unplugged // Myspace Secret Show, Munich, Septembre 2009 // Channel 4, UK, septembre 2009 // Taratata, 2009 // MTV Ulalume Festival 2009 // Paris, dans la rue avec un fan, mars 2010 // Radio One’s Big Weekend, 2010 // Warped Tour, Montréal 2011 (Hayley arrête une bagarre) // Rock am Ring 2013

PLAYING GOD

5e single extrait de l’album.
Clip, sorti le 16 novembre 2010

>> Alors que le groupe était en studio pour enregistrer l’album, Hayley a évoqué ce morceau:
« Quelle est ta chanson préférée ?
– Mmh c’est difficile de répondre. À chaque fois qu’on termine une chanson je me dis « C’est ma préférée!! » Mais « Playing God » est dans la liste, c’est sûr.
 »

 

>>

Hayley: Playing God parle de ces gens qui sont satisfaits d’eux même, et mon opinion face à eux. La phrase principale est dans le refrain « If you point the finger, I might have to bend it back and break it off » (Si tu montres du doigt, je devrais certainement le retourner et le briser) et ça montre que les gens qui jugent devraient prendre la peine de se regarder d’abord. C’est qqch à laquelle je dois faire face depuis que je suis petite.
Kerrang, mai 2009.

 

>>

Hayley – « Je ne dirais pas que ma foi ait changé. Je sens qu’on est tous en train de chercher ce qu’on croit dans notre foi, et ce que ça fait pour nous. Même si Josh et moi avons une opinion différente sur la même chose, aucun de nous n’a tort, je dois juste comprendre sa perception. Peut être que j’aurais dû dire « Your truth never set me free ». La chanson parle de chercher ce qui est sensé pour nous, si les gens prennent ça simplement parce que c’est la foi, ou l’appliquer dans la vie de tous les jours. Ce sont des paroles importantes pour moi, je m’attendais bien à ce les gens réagissent. »
Rock Sound, août 2009

 

« Tous les 5 on s’est retrouvés chez Zac et Josh, et on s’est assis dans leur salon avec deux guitares acoustiques et la basse de Jeremy. Josh et Taylor ont commencé à joué ces 2 lignes de guitare, ça sonnait assez Jimmy Eat World. Evidemment ça nous a plu. J’avais toutes sortes de paroles dans mon ancien téléphone (paix à son âme) et celles utilisées dans cette chanson étaient destinées pour une autre chanson dans ma tête. Elles avaient un son plus rapide et plus brutal. Mais sans trop savoir pourquoi, je voulais vraiment que ces paroles apparaissent dans cette chanson. J’ai un peu changé la mélodie et ajouté des paroles quand Josh est arrivé avec la musique pour le refrain. Dans cette chanson, j’aime le contraste entre le sujet et la mélodie. La chanson, dans le fond, est très énervée. Je m’en prends aux gens qui sont satisfaits d’eux même, je m’en prends aux mecs de mon groupe, et tout ceux qui m’ont blessée. Mais le son de la chanson est totalement différent. C’est assez reposant. Quand on est arrivés au studio, on n’avait toujours pas de pont. Alors je me suis assise à un piano et j’ai écrit les parties. C’est un de mes ponts préférés sur le disque, j’aime le dialogue que Josh et moi avons fait. J’ai la sensation que cette chanson est l’une de celles qu’on a longtemps attendue. »
(Alt Press, 2009)

 

« Tout comme Ignorance, cette chanson parle de se sentir jugé, surveillé par rapport à des gens qui n’ont pas l’esprit ouvert. Pour certaines personnes, s’ils ne te comprennent pas, tu es dans le tort. J’ai surmonté ça. Un moment, ça a pris le contrôle total sur moi. C’est difficile de vivre sous un microscope. Surtout quand ces personnes sont assez proches pour pouvoir utiliser leurs propres yeux. Cette chanson a aussi une dimension religieuse, bien plus que n’importe quelle autre chanson. J’ai grandi dans une ville où les gens sont très portés sur la religion qui est très stricte là bas, et aussi assez hypocrite. Ca m’a assez rebutée pendant longtemps par cette approche très particulière de la religion, qui est assez impersonnelle et prise comme une habitude. Si vous êtes chrétien, vous devriez comprendre si je vous dis que c’est important de se regarder avant d’émettre le moindre jugement sur les autres. Oh et pour info, la Bible est censée être une arme contre la tentation et le mal… pas contre les choix personnels de vos amis. » – Hayley
Carnet BNE – 2009.

 

Making Of du clip.

>> Josh a évoqué la chanson dans les commentaires de son blog après son départ du groupe:

« – Écouter Playing God m’exaspère parce que les paroles font mal et elles sont inutiles. »

Vidéos: Atlantic City 30/04/2010 // Reading Festival (29/08/2010) // FBR15 (07/09/2011)//

BRICK BY BORING BRICK

2e single extrait de l’album, sorti en novembre 2009.
Clip.

>> Imaginez moi en train de marcher dans cette petite pièce où on répétait, sans savoir ce qu’on allait réussir à faire ce jour là. D’un coup j’ai entendu cette chanson dans les 5 premières minutes. Je suis tombée amoureuse de cette musique pour les couplets dès la première note. Ca m’a fait penser à meWithoutYou, ça avait ce côté sombre dont j’étais folle. Je savais qu’il fallait que j’écrive quelque chose d’aussi éléctrifiant que la musique, sinon ça n’irait pas. Je n’ai pas dormi cette nuit là. J’ai finis les couplets et le pont, puis j’ai testé différents refrains, bien que je n’en aimais aucun. J’écrivais l’histoire d’une fille qui échappait à la réalité à travers des photos et des contes de fée. De cette manière, elle apparaissait parfaite aux yeux de tous. Mais vu que tout ça n’était que superficiel, ça ne pouvait pas durer. Les paroles du refrain me sont finalement venues en tête quand je l’ai imaginée se séparer et enterrer ce qu’elle s’était crée, pour faire face au monde réel. Pour info, cette chanson n’est pas autobiographique.
(Alt Press 2009)

 

Josh> C’est une chanson pop, mais j’adore la musique. Ca me fait penser à « And You Will Know Us » de The Trail Of Dead. C’est différent par rapport à ce qu’on fait d’habitude.
Hayley> Les paroles ont vraiment quelque chose de nouveau. Ca raconte une histoire, il y a beaucoup d’images, et j’en suis assez fière parce que je n’ai pas l’habitude de faire ça. Ca parle de quelqu’un qui ne sait pas comment vivre dans la réalité, et qui se crée des peurs et une façade pour se rendre plus intéressant ou mieux. Ca parle de réalité, et celle ci n’est pas toujours une mauvaise chose.
(Big Cheese, 2009)

 

>> Je crois que c’est important de rester jeune dans son esprit, de croire en l’impossible, et d’avoir des objectifs qui nous dépassent. Cela dit, pour moi il y a une grande différence entre être dans ses rêves et ne jamais vivre dans la réalité. Certaines personnes ont tellement peur de se sentir ennuyeux, ou qui ne sont pas sûrs de qui ils sont, qu’ils se construisent un autre monde, qui est donc basé sur un mensonge, et ça en devient une grande distraction. Non seulement pour les autres, mais aussi pour eux. Pour moi, c’est une manière assez égoïste de vivre. C’est un bon moyen pour se défendre, mais ça reste de l’égoïsme. J’ai déjà été blessée par ce mode de vie, j’avoue avoir déjà vécu un peu comme ça. C’est assez commun. Et je suis contente d’avoir enfin trouvé les mots pour en parler.
(Livret BNE)

>> A propos du clip :

Jeremy: On a trouvé l’histoire de fond, et quelques réalisateurs nous ont aussi envoyés leurs idées, et chacune était différente des autres. C’est notre premier clip dans lequel on ne nous voit pas jouer. On n’y joue même pas du tout. On nous voit quelques seconds. C’est la première fois qu’on a tourné un clip sur un fond vert, avec une vraie histoire derrière, et il y aussi des gens qui jouent dedans, donc c’est cool.

MTV, 2009

>> Making of du clip

Munich, 01/09/2009 (1ère fois en live) // MTV Unplugged 2009 // KROQ 2009 // Jimmy Fallon, 2010Acoustique, mai 2010 // Pomona 2012 (Intro) – Rock am ring 2013

 

TURN IT OFF

Encore des paroles que j’avais gardé dans un coin de mon portable. J’ai écrit les couplets sans mélodie en tête pendant la tournée qu’on avait faite avec Jimmy Eat World. A ce moment on traversait une mauvaise période avec le groupe. Je me sentais désespérée et je perdais un peu la foi la plupart du temps. C’est marrant que tout ça se soit passé alors qu’on était en tournée avec quelque uns de nos héros. Environ un an plus tard, dans notre lieu de répétitions, les mecs ont commencé à jouer un morceau. J’ai commencé à chanter ces paroles, en les lisant depuis mon portable et en créeant des mélodies au fur et à mesure qu’on avançait dans la chanson. Ca a marché! J’ai gardé en mémoire la progression du refrain, je suis rentrée chez moi et j’ai écrit le refrain avec ma guitare. Est-ce qu’à part moi quelqu’un a l’impression que dans la dernière phrase du refrain je dit « When I hit the bottle »? Parce que ce n’est pas le cas. Okay? »

AltPress, 2009

 

Josh> Au niveau des paroles, je crois que c’est une de meilleures chansons qu’Hayley a écrit, avec « Misguided Ghosts ». Cette chanson parle uniquement de la foi. On avait déjà des chansons qui touchaient le sujet, mais celle ci est vraiment différente; parce que cette fois j’ai beaucoup douté, sur ce que je croyais être bon dans le monde. Pendant un moment, je n’avais plus d’espoir. J’avais écrit quelques vers sur mon téléphone, quand on était dans notre mauvaise période. Et quand je suis retombée dessus, je me suis dit « wow ». Ca parle de vouloir abandonner tout ce en quoi on a la foi, essayer de compter uniquement sur soi même; puis finalement réaliser que toucher le fond est parfois le meilleur endroit, parce qu’on ne peut pas aller plus bas. Oh et la ligne de basse de Jeremy est géniale dans cette chanson.
Hayley> Ouais! Bon boulot mec.

Big Cheese, 2009

Tout comme pour « Playing God », cette chanson est pleine d’émotions. Ce que je ressens quand je pense à la stupidité que certains chrétiens montrent, comme si ceux qui n’ont pas la foi ne peuvent pas s’y retrouver dans leur vie. Ou du moins rien n’a de sens. Je trouve ça bien de d’essayer de se trouver, de comprendre… J’espère que je ne finirai jamais par me trouver complètement parce que j’aime le fait d’être constamment en train d’apprendre, de grandir et j’espère que Dieu m’aidera toujours à trouver le chemin et de toujours m’aider à lever la tête quand je touche le fond.

Livret BNE.

>> On retrouve une version acoustique de la chanson, enregistrée en studio dans les bonus de l’album

>> Hayley a reparlé de la chanson lors de Parahoy:

« C’est une chanson qu’on ne joue pas souvent, là encore c’est à cause des notes aigües. Je ne veux pas donner l’impression de faire la morale, mais en grandissant, je trouve qu’on n’arrive jamais vraiment à se défaire de toutes ces croyances auxquelles on s’est habitués. Et à un moment de ma vie, je savais et je sentais qu’il y avait cette croyance en moi, mais je me suis dit que parfois la vie serait peut-être meilleure sans… Je ne sais pas si ici vous êtes croyants ou pas, on a tous le droit de croire ou non en ce qu’on veut, mais moi en tout cas je suis vraiment contente d’avoir surmonté cette période de doute, au moment où on a écrit cette chanson. Parce que c’était vraiment un gros passage 

Boston, octobre 2009 // New Jersey 2010 // Parahoy 2014

THE ONLY EXCEPTION

3e single extrait de l’album
Clip.

Josh> J’adore Coldplay. On aime tous. Et c’est assez évident que si Chris Martin entendait cette chanson, il dirait « Vous nous avez copiés! »
Hayley> J’ai passé pas mal de temps à écrire dans ma chambre, toute seule, j’aime rester éveillée toute la nuit. Un soir, Josh m’a envoyé cette chanson. La première fois que je l’ai entendue, ça reflétait très bien comment je me sentais.
Josh> Au début cette chanson était censée durer 1 minute 30.
Hayley> Là encore, tout est sorti naturellement. Les mecs ont ensuite écouté, ils ont aimé, et on a décidé de la rallonger. C’est cool d’avoir une chanson d’amour. On n’en a pas beaucoup.
(Big Cheese, 2009)

 

Avant que je commence celle ci, laissez moi faire remarquer que les initiales de la chanson donnent « TOE » (orteil en anglais). Bref. Josh et moi voulions quelque chose de court et de calme, pour casser un peu le rythme de l’album. Il m’a envoyé quelques musiques, et j’ai été tout de suite inspirée. Après avoir montré ça aux mecs, tout le monde a aimé et ils nous ont dit à Josh et moi qu’on devait absolument la terminer. C’est ce qu’on a fait. C’est la première chanson d’amour que j’ai écrite. Et même si j’avais déjà essayé jusque là, c’est la première dont je suis fière. J’ai la sensation que j’ai réussi à exprimer le fait que j’ai toujours eu peur de l’amour (et parfois encore aujourd’hui), mais l’excitation et l’espoir que ça entraine également se manifestent dans les paroles aussi. Je ne suis pas totalement cynique! L’amour est une bonne chose, les enfants.
(Alt Press, 2009)

 

C’est la première chanson de Paramore où Hayley évoque sa relation avec son petit ami Chad (ils sont ensemble depuis février 2008):

C’est la toute première chanson d’amour que j’ai écrite et j’en suis très fière. A la base, c’était censé être une interlude mais au final on a continué à la travailler et on en a fait un morceau entier. Je mentirais si je disais que ce n’est pas au sujet de Chad, tout va très bien dans ma vie personnelle et pour la première fois, aussi flippant que c’est, ça ressort dans une chanson ».
RockSound, 2009

 

Malgré le fait que je ne croyais pas en l’amour inconditionnel, je l’ai trouvé. J’ai encore du mal à y croire. Vous voyez le genre de rêves dont vous vous souvenez à peine au réveil ? Ou ceux qui ont l’air si réels ? Je dois aussi dire pardon à mes parents si le premier couplet est gênant pour eux. Vous êtes les meilleurs parents du monde. Merci d’avoir surmonté le passé et d’avoir fait des efforts pour m’élever. Parfois les choses marchent d’elles-même pour fonctionner.
(Carnet BNE2009)

 

>> En janvier 2010, le groupe propose aux fans de participer au clip de la chanson. Les fans avaient simplement à envoyer des cartes de St Valentin qui allaient faire partie du décor (qu’on voit dans la scène où Hayley est allongée).
Le clip sort le 17 février 2010. Dedans, on y voit le père d’Hayley.
Making of

>> Un groupe nommé Tenspoke Indies avait accusé Paramore de plagiat pour cette chanson. Mais ils ont fini par abandonner les accusations en 2010. Vous pouvez écouter les deux chansons ici.

>> « The Only Exception » est un des plus gros succès du groupe. La série Glee a d’ailleurs fait une reprise dans l’un des épisodes: vidéo.

Plusieurs personnes ont déjà fait leur demande en mariage sur cette chanson lors des concerts de Paramore !

Birmingham 2009 // Acoustique Norvège mars 2010 // Acoustique Warner, Paris, mars 2010 // Ellen Degeneres 2010 // MTV VMA 2010 // FBR15, 2011 // Jingle Ball 2013

FEELING SORRY

 

>> La chanson la plus difficile à écrire sur bne (ou du moins la plus difficile à finir) était « Feeling Sorry ». On n’arrivait pas à savoir ce qu’on voulait faire du refrain. Au début on avait fait un truc assez remuant à rythme plus lent, et j’ai eu envie de laisser tomber. À la dernière minute on a composé une autre chanson, et une partie correspondait très bien au refrain. Je n’arrive pas à croire que cette chanson ait failli ne pas faire partie de l’album parce que c’est une de mes préférées.
AP Chat

 

Hayley> C’est la première musique que Josh m’a donnée. Il me l’a envoyé, et je me suis dit « Oh mon Dieu, j’adore. » A cette époque, on était en tournée avec Jimmy Eat World, et on s’entrainait à jouer cette chanson en répétitions. Au début, le refrain avait une sorte de rythme de pirates, mais ça n’allait pas. Alors on a laissé de côté cette chanson pendant un bon moment… jusqu’à une semaine avant qu’on termine d’enregistrer l’album! Mais on a mélangé ça avec une chanson que Taylor avait composé. Un jour, j’arrivais au studio en retard, pcq j’avais passé la nuit là, et j’ai trouvé ça génial. Ca collait parfaitement bien, et c’était exactement ce dont on avait besoin.
Big Cheese, 2009

 

A 20 ans, c’est la période où soit les gens travaillent dur pour trouver ce qu’ils veulent faire de leur vie, soit ils s’en foutent. Je parle de la vie ici. On peut avoir n’importe quel âge, ça marche aussi. C’est frustrant quand je vois des gens avec tant de potentiel qui laissent tomber parce qu’ils trouvent que c’est dur d’atteindre leurs rêves. Bosser dur est une bonne chose. Je sais que les mecs et moi avons beaucoup de chance d’être là où on est. On pourrait penser que je prends les gens qui ne font pas de tournée ou qui ne vendent pas de disques de haut, mais ce n’est pas le cas. Pour arriver à ce point, on a dû faire pas mal de sacrifices, tourner pendant des années et bosser dur. Et même si tout était fini demain, ça valait le coup.
Alt Press, 2009

 

Cette chanson parle des gens qui préfèrent s’enfermer dans leur monde plutôt que d’affronter la vraie vie et de voir tout ce qu’elle a à offrir. C’est sûr que c’est plus facile de se créer un monde plutôt que de devoir choisir ce qui nous est proposé d’office. A 20 ans, il y a plein de gens qui se posent, fument et regardent « entourage » ou ce genre de trucs. Je ne dis pas que tout le monde devrait sortir et monter un groupe, d’aspirer à vouloir créer la différence dans le monde… mais ça serait sympa de voir notre génération faire quelque chose.
Livret BNE, 2009

 

>> Première version de la chanson.

Vidéos: AP Acoustic, août 2010 // Honda Civic Tour (septembre 2010) // XMAS Radio Show, Orlando (12/12/2010) // //Sao Paulo (20/02/11)

 

LOOKING UP

>> Le titre provisoire de la chanson était « It’s Not A Dream Anymore »

 

Josh> Pendant une bonne semaine, j’entendais Taylor et Hayley dire « Je voudrais une chanson qui donne envie aux gens d’ouvrir leurs fenêtres et crier ». Je leur ai demandé de la fermer. Ils n’arrêtaient pas de dire ça. Alors je suis rentré chez moi et j’ai écrit ce riff.
Hayley> C’est un de tes riffs que je préfère. La ligne de guitare est trop bien. Pour moi, cette chanson me rend un peu nostalgique des groupe que j’écoutais quand j’étais petite. C’est juste fun, et ça fait du bien. Mais j’ai l’impression que c’est encore mieux que tout ce qu’on avait fait sur Riot.
Big Cheese, 2009

 

Taylor et moi on arrêtait pas d’embêter Josh pour qu’il écrive une chanson optimiste et assez rapide. Vous savez, le genre de chanson qui donne envie de baisser vos fenêtres de voiture et de chanter très fort même dans les embouteillages (dédicace à vous qui habitez à Los Angeles)? Je suis allée chez Josh en voiture un jour. Il commençait à faire chaud dehors, et le ciel était clair. A cette période, je ne sortais pas beaucoup, donc ma sortie était exceptionnelle ce jour là. Quand je suis arrivée, il m’a filé une démo et je suis partie avec. Pendant que je conduisais, le soleil était dans mon rétroviseur. J’ai baissé mes fenêtres. Et je me suis rendue compte que j’avais la chanson! Toutes les paroles sont assez explicites. A la fin du processus d’écriture de BNE, on était dans un état d’esprit vraiment différent par rapport au début. On a de la chance d’avoir surpassé nos différences et d’avoir surmonté l’année dernière. Et je trouvais que ça aurait été stupide de tout laisser tomber. C’est ma chanson préférée sur l’album parce que c’est la plus honnête et ça montre à quel point je suis fière de Paramore.
Alt Press, 2009

 

L’an dernier quand on a annulé notre tournée européenne pour Riot et qu’on est rentrés chez nous, je ne savais pas si j’allais retourner sur les routes. J’ai vraiment cru que c’était la fin, tout ça parce qu’on n’a pas su gérer nos relations, notre amitié… On ne se souciait plus des uns des autres. Je commençais à faire de la musique pour en vivre au lieu de vivre pour la musique. J’ai trainé avec mes amis hors du groupe, pour être avec des gens qui m’acceptent, et j’espérais trouver des personnes qui partageraient les même choses que moi. J’avais besoin de créer des vrais liens, sans qu’ils soient forcés. Et c’est là que c’est devenu vraiment difficile. Plus personne ne se comprenait. Entre ce moment et maintenant, on a grandi un peu. Je me suis rendue compte que ce n’était pas grave d’être tous différent. On a chacun notre façon d’être et on l’a compris.
Carnet BNE, 2009

>> Pour célébrer les 200 000 membres de Paramore.net, le groupe a fait une version acoustique de la chanson.

Londres, Wembley Arena 2009 // Radio One Big Weekend (Intro) 2010 // Warped Tour, Montréal 2011 // Paris, La Cigale 2013

 

WHERE THE LINES OVERLAP

Avec « Ignorance », cette chanson a été jouée pour la première fois lors de la tournée de Paramore avec No Doubt. Hayley a posté les paroles sur le Livejournal pendant la tournée pour que les fans puissent chanter les paroles.

C’est une chanson assez simple… elle est super fun à jouer en live. vous comprendrez la chanson si vous avez déjà beaucoup voyagé ou si vous avez déjà été loin des personnes que vous aimez. mais cette chanson ne parle pas seulement des amitiés à longue distance. ça parle aussi du groupe, par quoi on est passé. à sentir que les choses peuvent redevenir simples. on avait besoin d’une chanson comme celle ci! j’espère que vous l’appréciez autant que nous. 

 

>> Josh et moi avons écrit cette chanson une semaine avant qu’on quitte le studio. C’est la première chanson qu’on a écrit ensemble du début à la fin. Il avait cette ligne de guitare qui me rappellait une vieille chanson de Get Up Kids, ou un truc du genre. Ca ne ressemble à rien de ce qu’on a pû écrire jusque là. C’est une chanson simple. Ca fait du bien. Et c’est tout ce qu’on peut dire dessus.
Alt Press, 2009

 

Josh> On a écrit ça en studio.
Hayley> C’est la première chanson qu’on a écrit du début à la fin, dans la même pièce.
Big Cheese Magazine> Ca a été thérapeutique?
Josh> Ouais. Et on a commencé à chanter ça ensemble. C’est pour ça que sur l’album on peut entendre ma voix. Ca a été une chanson assez rapide à faire.
Hayley> Le titre est assez explicite.
Big Cheese, 2009

 

Cette chanson parle des relations amicales à longue distance, mais dans tout ce que ça peut apporter de positif. Josh et moi l’avons écrite le même jour qu’on l’a enregistrée, chez Rob. On s’est bien amusés à la faire et cette chanson sera toujours positive.
Carnet BNE, 2009

 

 

>> Dans le documentaire making of  de « brand new eyes », on peut voir Hayley et Josh bosser sur la chanson: vidéo.

Summersonic, Japon 2009 // Channel 4, Londres, 2009 // Acoustique, The River 2010 // Jakarta, 2011

 

MISGUIDED GHOSTS

>>

« On a écrit cette chanson quand on revenait d’Angleterre après avoir pris une pause. » se souvient Hayley. « Un jour pendant un soundcheck, Taylor l’a jouée, j’ai cru que c’était une chanson de Bon Iver, mais en fait non, c’était la nôtre. J’ai commencé à écrire sur cette mélodie assez rapidement. »
(…)
« Je crois que c’est la première fois que j’ai été capable de résumer toutes les émotions étranges que j’ai eues. » explique Hayley.  » La chanson parle de passer à travers la peine et à partir de celle ci, trouver à quelle place on appartient.

»
(Rock Sound, août 2009)

>> Josh> Ca sonne assez musique indépendante. Taylor avait cette petite intro, et il l’avait toujours jouée en acoustique. Je me disais « C’est cool ». Pendant la tournée avec Jimmy Eat World, j’ai commencé à jouer ma partie de guitare. On a fini la chanson ensemble. On a apporté ça à Hayley et elle a écrit des paroles géniales dessus. C’est la première chanson qu’on a enregistré version live. Bien sûr, ça nous a pris 10 prises, mais au final on a réussi

(Big Cheese, septembre 2009)

>> C’est le vilain petit canard de l’album. N’y voyez aucune offense aux vilains petits canards, j’en ai été un moi aussi. Taylor avait composé la musique quand on était en tournée en Angleterre. C’était à notre tournée de retour après notre pause. Mais je crois que mentalement, on n’était pas encore très bien. L’année 2008 a été assez dure, et même si il s’est passé plein de choses formidables, la vie m’a semblée vraiment compliquée pour la première fois. J’ai donc écrit à ce sujet. J’aime bien cette chanson parce que ça représente les diverses émotions confuses que j’ai vécu dans ce monde de dingue.

Alt Press, octobre 2009

>>

J’ai l’impression que cette chanson explique bien comment je me sens bien souvent. Enfin une chanson qui met des mots sur ces sentiments. La vie est difficile et je trouve ça assez éprouvant de tenter les choses et de bien s’orienter. Parfois, c’en est trop. Puis je me demande qui ressent la même chose que moi. Si on devait être classés par catégories, avec qui est-ce que je me retrouverais ? Parfois je me demande pourquoi les gens veulent me connaitre, me ressembler ou se soucient de moi. Parce que je suis la seule qui sache à quel point je suis confuse. Puis après il y a le « Vous contre moi », où je me dis qu’il y en a qui me connaissent vraiment et on est constamment sur nos gardes. Ce que je raconte est un amas de bêtises mais mi je me comprends! »

Carnet BNE, 2009

>> L’album a failli s’appeller « misguided ghosts », comme le montre cette liste de titres qu’Hayley a écrit dans son carnet.

>> En avril 2012, Hayley poste sur le site officiel les paroles d’origine de la chanson.



Vidéos: KROQ (29/09/2009) (Hayley oublie les paroles au début)// Paris, Casino de Paris (07/12/2009) //  Rio de Janeiro (19/02/2011) // Parahoy 2014

 

ALL I WANTED

>> Le titre provisoire de la chanson était « All I Wanted Was You »
>> J’aurais espéré avoir une histoire à raconter pour cette chanson. Tout le temps où on a écrit et où on s’est entrainé chez nous, j’étais dans un état d’esprit où je ne voulais pas sortir dehors sauf si c’était pour écrire avec les mecs. J’ai passé tellement de temps seule dans mon appartement que ça a dû me chambouler et ça m’a rendu triste. Un jour alors que j’allais aux répétitions, Taylor était en train de jouer cette chanson. C’était une nouvelle. Ca m’a frappé et j’ai écrit ce qui me passait par la tête. Cette chanson a bien failli ne pas être sur le disque. Je ne me souviens pas pourquoi on a pensé que ça ne collerait pas avec l’album. On aurait été dégoutés maintenant si on l’avait pas intégrée.
Alt Press 2009

>> Josh> Encore une fois, Taylor nous a apporté cette chanson.
Hayley> Ce sont là encore des paroles que j’avais écrites et gardées sur mon portable. Ca n’a pas été une partie de plaisir pour moi de chanter ça en studio.
Big Cheese, 2009

Ca fait partie de ces paroles qui me sont venues comme ça, sans qu’il y ait eu un événement en particulier.  Chad partait en tournée pour la première fois depuis longtemps et je m’ennuyais à l’attendre à rester à Franklin. Une de ces journées assez « émotionnelle ». Je suis assez fière du côté obscur des paroles alors que ça reste assez personnel.
Carnet BNE, 2009
>> A ce jour, c’est la seule chanson que le groupe n’a pas encore jouée en live.
(Sauf Taylor York qui a tenté de la chanter lors d’un chat vidéo en 2009)
Lors de la croisière Parahoy en mars 2014, ils s’apprêtaient à la jouer mais se sont désistés au dernier moment. Le lendemain, Hayley a dit à des fans:

« Je ne sais même pas pourquoi j’ai écrit cette chanson ! Le jour où on la fera, je mourrai probablement le lendemain »